• À l'occasion du "Love is love" reading challengeMaël Bouteloup - L'ange Sauvage a invité des vidéastes à partager une oeuvre coup de coeur, mettant en avant des personnages LGBT+.

    N'ayant pas eu le temps d'apporter ma contribution en vidéo, je tenais malgré tout à honorer ma participation, et surtout à mettre un avant un immense coup de coeur, le manga Je crois que mon fils est gay, de Okura (Comme sur un nuage), dont le tome 1 vient de sortir chez Akata !

    "Love is love" reading challenge : Je crois que mon fils est gay

    Le titre et la couverture de cette série, qui est toujours en cours au Japon et compte déjà 3 tomes, sont assez explicites donc je ne m'attarderai pas sur son synopsis : vous l'aurez deviné, on y suit une mère qui pense que son fils aime les garçons. Pour moi, c'est le 1er point fort du manga, adopter le point de vue d'un parent sur son enfant présument gay est original et permet un récit nouveau, qu'on n'a pas encore lu ailleurs (sous ce format).

    Autre originalité, un peu à la manière de l'excellent Asana n'est pas hétéro (oneshot tout en couleurs, aussi chez Akata, qui met en scène la vie d'un trentenaire tokyoïte gay), la série est découpée en très courts chapitres, des petites saynètes du quotidien de cette famille Aoyama, composée de Hiroki, ado qui vit ses premiers émois amoureux, son frère cadet Yûri (étonnamment mûr pour son âge), leur mère Tomoko et leur père Akiyoshi.

    "Love is love" reading challenge : Je crois que mon fils est gay

    Globalement, le titre se veut vraiment humoristique et bienveillant, Hiroki faisant régulièrement des gaffes, qui laissent peu de doutes sur son son homosexualité et amusent sa maman. Il fait des lapsus du type "quand j'aurai un copain... euh, je veux dire, une copine, bien sûr, haha", il a les yeux pleins de coeurs quand il invite son meilleur ami dont il semble éperdument amoureux, il a une passion qui l'anime quand sa mère et lui partagent leur avis sur le physique de joueurs de baseball, etc. Les expressions gênées du jeune homme dans ces situations sont d'ailleurs adorables !

    "Love is love" reading challenge : Je crois que mon fils est gay

    À de rares moments, le récit devient un peu plus dur, essentiellement du fait du personnage du père, qui fait parfois preuve d'homophobie dite "ordinaire", comme lorsqu'il exprime un avis négatif sur le fait qu'une série télé mette en scène des personnages homosexuels. Loin de se douter qu'il blesse son fils, ces propos rendent plus difficile pour Hiroki la volonté de faire son coming out même si, dans ces moments, la maman et le petit frère font tout pour contrebalancer ce discours, des réactions extrêmement touchantes. On a d'ailleurs, à de nombreuses reprises, envie de prendre ces 2 personnages dans nos bras (en plus de Hiroki bien sûr, tellement chou) soit pour les soutenir, soit pour les remercier de laisser le temps à Hiroki de s'ouvrir à elleux.

    "Love is love" reading challenge : Je crois que mon fils est gay

    Étant donné qu'il s'agit d'une série en plusieurs tomes, on devine que l'on va vraiment pouvoir observer, via les yeux de Tomoko, l'évolution de Hiroki, en espérant que tout se passe bien pour lui. Comme le best-seller Le mari de mon frère, Je crois que mon fils est gay est un manga 100% tout public, qui pourra parler à tout le monde, car avant de parler d'homosexualité, ce manga évoque surtout la thématique des liens familiaux, et porte un discours de bienveillance, d'ouverture et d'invitation à la communication.

    Un must-read qui, en plus de s'arracher en librairie, devrait être un indispensable de toutes les bibliothèques, médiathèques et CDI !

    "Love is love" reading challenge : Je crois que mon fils est gay


    7 commentaires
  • À l'occasion de la semaine du shôjo, initiée par le blog Club Shôjo, je me suis prêté à l'exercice de répondre à cette question : "Quel(s) shôjo/BL te donne(nt) le plus envie de voyager ou t'invite(nt) le plus à l'évasion ?"

    GOODNIGHT, I LOVE YOU - série finie en 4 tomes, de John Tarachine (aussi autrice de BL) - éditions Akata

    Découvrez 3 mangas shôjo & BL qui invitent à l'évasion !

    Je triche un peu car il ne s'agit ni vraiment d'un shôjo ni d'un Boy's Love, mais ce titre m'est venu instantanément à l'esprit, lorsque j'ai découvert la thématique de la semaine du shôjo 2021 : il faut dire que ce manga est littéralement un récit de voyage ! On y suit Ozora, un étudiant japonais, qui va parcourir l'Europe, sur les traces de sa mère décédée, qui lui a fait parvenir une lettre avant sa mort, lui indiquant toutes les personnes à qui il lui fallait annoncer l'événement tragique. De rencontre en rencontre, ce voyage va bouleverser sa vie : il s'agit donc non seulement de partir à la découverte de différentes cultures mais aussi de lui-même et sa famille. 

    Il faut noter que l'autrice elle-même a effectué le parcours du héros, avec son éditrice, afin de faire des repérages minutieux. On reconnaîtra ainsi la Gare du Nord, les canaux de Venise ou encore Big Ben à la perfection ! En tant que lecteurices européen-ne-s, c'est également amusant de voir le regard porté par un protagoniste japonais, sur les différents pays qu'il visite et habitant-e-s qu'il rencontre.

    Ce choix m'a paru d'autant plus évident que j'ai lu le 4ème et dernier tome pendant le 1er confinement de mars, et qu'il m'a effectivement permis, plus que jamais, de m'évader ! Il vous donnera à coup sûr l'envie de prendre vous aussi votre sac à dos à la découverte d'autres cultures !

    LIQUOR AND CIGARETTE - oneshot, de Ranmaru Zariya (Coyote, L'oiseau de Shangri-la...) - éditions Taifu Comics

    Découvrez 3 mangas shôjo & BL qui invitent à l'évasion !

    Direction l'Espagne avec ce oneshot BL (pour public averti !) de la grande mangaka Ranmaru Zariya ! Si je ne vous ai pas mis la couverture du manga, c'est parce qu'elle ne représente pas du tout ce qu'on y trouve à l'intérieur. Cette illustration couleur, présente à l'intérieur du tome, est beaucoup plus parlante et en lien avec le thème de l'évasion. Bienvenue dans un petit village à l'ambiance méditerranéenne, supposément espagnol, bien que ça ne soit jamais clairement dit. L'autrice nous propose de nous faire passer un été entier avec 2 jeunes gérants de boutiques, également amis d'enfance : à gauche, Teo, propriétaire du magasin d'alcools, et en face (à droite), Camilo, propriétaire du magasin de cigarettes.

    Dans cette région viticole, une fête des vendanges a lieu chaque été, durant laquelle est proposé un concours de dégustation, le but étant de reconnaître les vins goûtés. Sur un coup de tête, Teo s'inscrit. Problème : il a beau vendre de l'alcool, il n'en consomme presque pas ! Camilo va alors lui proposer de le coacher et, lors d'une de ces nuits d'ivresse, va lui avouer son amour !

    Alors que l'été n'est pas encore installé, ce oneshot est la parfaite occasion de prendre de l'avance ! On y retrouve tous les ingrédients d'une saison estivale réussie, dans une ambiance à la Call me by your name : le soleil, le farniente, les tenues légères, les fêtes en plein air... et les rapprochements intimes entre beaux garçons !

    MY RUMSPRINGA & son spin-off DEAR GENE, oneshot / série en cours (1 volume dispo), de Kaya Azuma (La reconversion de Sakurada), BL IDP

    Découvrez 3 mangas shôjo & BL qui invitent à l'évasion !Découvrez 3 mangas shôjo & BL qui invitent à l'évasion !

    Voyons maintenant plus loin avec ce oneshot et sa série spin-off, qui nous font voyager à la fois à l'étranger... mais aussi dans le temps ! Dans My Rumspringa, on se retrouve projeté-e-s dans les années 80, dans un État rural des USA où l'on retrouve Oz, un new-yorkais exilé, qui a laissé tomber ses rêves de devenir danseur, et travaille désormais comme barman et gigolo. Un jour, Théo, un jeune Amish (communauté qui vit en huis clos et sans nouvelles technologies) débarque dans le bar, pendant son Rumspringa, un rituel qui permet aux Amish d'expérimenter la vie extérieure durant un an. De son côté, Dear Gene nous invite dans le New-York des années 70 : Trevor est un avocat, gay, et va être un jour sauvé par Gene, qui lui rend des papiers très importants qu'il pensait avoir perdus. Gene, SDF et ne connaissant personne, va être hébergé puis embauché par Trevor, qui va développer des sentiments pour lui, et apprendre qu'il s'agit d'un Amish, qui a quitté sa communauté.

    Vous le voyez, les deux titres ont pour point commun de mettre un personnage Amish en scène. Bien que très différents, les deux mangas mettent ainsi en avant les différences culturelles entre des Américains vivant en Société et d'autres vivant reclus. Mais leur grosse différence, qui fait leur complémentarité, c'est qu'on a d'un côté un personnage un peu "bohème" (artiste qui n'a pas percé) et de l'autre un personnage privilégié (ayant une "bonne" profession, et propriétaire d'un superbe appartement). Ce qui permet, quelque part, d'offrir deux visions de l'Amérique, et d'aborder des problématiques distinctes : la difficulté d'être gay dans un bled paumé pour My Rumspringa, dans un milieu plutôt "bourgeois" pour Dear Gene.

    Kaya Azuma nous immerge totalement dans un autre pays et une autre culture que la notre, grâce aux décors très fidèles aux lieux et époques retranscrits, mais aussi à l'aide de références culturelles, comme des vinyles (hyper queer, comme celui de Culture Club) ou des actualités à la télé. Un parfait moyen de traverser l'Atlantique, sans bouger de soi, et de vivre dans le passé, sans avoir besoin de machine à remonter dans le temps. (attention, présence de scènes de sexe)

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Découvrez les articles des autres participant-e-s à la semaine du shôjo

     

    Découvrez 3 mangas shôjo & BL qui invitent à l'évasion !


    3 commentaires
  • Après 3 mois de votes, ça y est, nous connaissons les lauréats de cette 1ère édition des BoysLove France Awards, récompensant les meilleurs (selon vous) BL, parmi ceux parus en 2020, dans 10 catégories thématiques !

    Si vous êtes curieux.se et amateurice de statistiques, vous pouvez consulter notre doc Excel de la mort qui tue (à vos risques et périls, donc) qui répertorie TOUS les votes, de la phase de désignation des finalistes à la phase finale : https://bit.ly/3mMeRhF

    REPLAY DE LA CÉRÉMONIE (cliquez sur l'image pour y accéder)

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

     

    RÉSULTATS DE VOS VOTES, PAR CATÉGORIE

    MEILLEURE SÉRIE - BEST SERIES

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEUR BL FANTASTIQUE - BEST FANTASY

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEUR DRAME - BEST DRAMA

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEUR BL COQUIN - BEST EROTIC

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEUR OMEGAVERSE - BEST OMEGAVERSE

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEUR ONESHOT - BEST MANGA

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    PLUS BELLE DÉCOUVERTE - BEST NEWCOMER (authors published for the 1st time in French)

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEURE COMÉDIE - BEST COMEDY

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEUR BL (ALMOST) SAFE FOR WORK - BEST (ALMOST) SAFE FOR WORK BL

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021

    MEILLEURE TRANCHE DE VIE - BEST SLICE OF LIFE

    Découvrez le palmarès des BoysLove France Awards 2021


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires