• Le mari de mon frère t.1 - éditions Akata


    votre commentaire
  • GMO Project (2 tomes)

    Résumé officielDouze adolescents aux pouvoirs hors du commun vivent depuis toujours dans un centre de la Terces Corporation, une entreprise pharmaceutique, qui répond à leurs besoins et toutes leurs envies. Ruby, flamboyante télékinésiste, troublée par des rêves plus vrais que nature, se met à douter de leurs origines. Elle entraîne alors avec elle tous ses compagnons dans une quête infernale pour la vérité. Mais cette aventure est périlleuse et ils devront se tenir prêts à bien des sacrifices pour découvrir leurs véritables origines : leur innocence, leurs amis, voire peut être leur vie. Au cours de leur périple, les liens se resserrent et d’autres se dévoilent. L’amour et l’amitié seront mis à rude épreuve. Doivent ils se réjouir ou trembler de peur avant de partir à la recherche de leur passé ? Une chose est sûre : ils ne sont pas seuls !

    Avis : cela fait déjà deux ans et demi que 6san propose sur son site (gmo-project.com) les aventures de ces adolescents, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a largement trouvé son public. Et très franchement, c'est loin d'être étonnant, ce roman "amateur" est plus que réussi : c'est bien simple, dès qu'on commence à le lire, on ne peut plus s'arrêter tant l'auteure nous tient en haleine à chaque fin de chapitre ! Cette oeuvre est tout simplement addictive, car tous les ingrédients sont réunis pour satisfaire le lecteur : science-fiction, fantastique, vie quotidienne, amours, amitiés, personnages variés qu'on peut aimer ou détester...

    GMO Project est véritablement un univers à lui seul, auquel on s'attache très vite : lors de la lecture des deux tomes, on est plongés dans un tout autre monde, qui ressemble au nôtre mais qui est à la fois bien différent. Ainsi, on est complètement pris dans le récit et on devient le 13ème habitant du Centre. On finit par connaître par coeur le caractère de chacun des personnages, au point d'avoir des chouchous et des "têtes de turc" ! C'est donc une vraie réussite pour 6san puisque le but d'une fiction est justement d'intégrer le lecteur à son histoire.

    Si le premier tome fait la part belle à l'action et la découverte de l'univers, le second volume est plus axé sur la vie quotidienne des résidents, ce qu'on peut regretter queque part, tant l'univers GMO a du potentiel quant à son histoire et aux questions qu'il soulève : jusqu'où peut aller la science ? Cette interrogation est développée dans le tome 2, mais pas assez à mon goût, elle en devient une intrigue secondaire au profit des amours des différents couples qui se sont créés. La bonne répartition entre l'action plus présente que la romance dans le tome 1 manque un peu chez son successeur (mais peut-être que cette impression est due au fait que je sois un garçon !).

    Globalement, la qualité narrative et syntaxique est au rendez-vous, malgré quelques maladresses que l'on pardonne aisément à l'auteure car elles ne dérangent en aucun cas la lecture et qu'il s'agit d'un roman "amateur" (même si on a parfois tendance à l'oublier) donc sans éditeur et sans relecteur professionnel !

    Bref, GMO Project est bien plus qu'une fiction, c'est un vrai univers que 6san ne cesse d'ailleurs de développer, pour notre plus grand plaisir !

    Note : 9.5/10, une série captivante !

    Informations pratiques :

    • Pour suivre les publications de 6san, rendez-vous sur gmo-project.com
    • Si vous souhaitez commander les tomes de GMO Project et/ou les goodies liés à la série, rendez-vous sur la boutique officielle : gmoproject.tictail.com

    votre commentaire
  • Forever Love

    Résumé : ce roman de Chris Verhoest est un recueil de nouvelles touchantes mettant en scène des personnages homosexuels qui vivent des histoires originales et souvent délicates, qu'elles soient réalistes ou qu'elles intègrent du surnaturel.

    Avis : cette lecture est seulement mon deuxième roman Boy's Love, le premier étant le tome 1 de la série GMO Project, et je dois dire que l'une comme l'autre ne m'ont que donné envie de lire d'autres titres, s'ils sont tous aussi bons que ceux-ci !

    Tout au long des quelques 220 pages que compte le livre, l'auteure nous sert des nouvelles toutes plus bouleversantes les unes que les autres, tant les thèmes abordés sont touchants : maladie, homophobie, déceptions amoureuses, mort... Je défie quiconque de ne pas avoir au moins les larmes aux yeux à la lecture de ces histoires magnifiques. Le risque d'un recueil de nouvelles est de lasser le lecteur par un schéma classique et répétitif mais c'est loin d'être le cas ici, la variété des situations dans lesquelles se trouvent les protagonistes est remarquable. De plus, les très belles illustrations de Saeko Doyle et le récit à la première personne donnent une résonnance encore plus forte à tous les récits du roman.

    Le seul petit bémol que je peux faire concernant Forever Love se situe au niveau de la narration de la première nouvelle qui m'a un petit fait tiquer, à cause de l'absence totale de négations dans les phrases ("je suis pas" au lieu de "je ne suis pas" par exemple), les raccourcis familiers du type "y'a" au lieu de "il y a" et les marqueurs dans la dialogue qui deviennent "il dit" au lieu de "dit-il". Peut-être des choix de l'auteure mais si c'est le cas, en tant qu'humble lecteur, je ne les trouve pas très opportuns. Enfin, les dénouements de certaines des nouvelles sont extrêmement frustrants car ils arrivent très brutalement et nous laissent sur notre faim car après s'être attaché au personnage qui parle à la première personne tout le long, on doit l'abandonner alors qu'il se trouve au début d'une nouvelle histoire...

    A l'arrivée, ce recueil de nouvelles est vraiment très très plaisant à lire ! Quand on a démarré une nouvelle, on ne peut pas s'arrêter avant de l'avoir finie. La qualité des scénarios et le récit à la première personne sont les gros points forts de ce roman, ils nous font vivre des moments très intenses, voire bouleversants !

    Note : 9/10, des nouvelles très touchantes


    votre commentaire
  • Le Coeur de Thomas

    Résumé : Thomas Werner, un des élèves les plus appréciés d'un pensionnat allemand, est mort. Il s'est suicidé par amour pour un de ses camarades, Julusmole, le délégué des élèves. Peu de temps après, un nouvel élève débarque au pensionnat, Eric Frühling, et ressemble fortement à Thomas, ce qui perturbe tout le monde, Juli le premier ! Ce dernier voulait oublier Thomas mais avec Eric sous les yeux quotidiennement, ça lui est impossible...

    Avis : enfin un éditeur se décide à publier une oeuvre de cette grande auteure qu'est Moto Hagio, une des pionnières du Boy's Love, notamment avec Thomas no Shinzo, un manga très clairement shonen-ai des années 70. Quel plaisir de tenir cette oeuvre de 450 pages entre ses mains !

    Ce titre n'est clairement pas un Boy's Love comme les autres, plus sombre et profond que tous ceux que j'ai pu lire jusque-là. L'auteure nous dépeint merveilleusement toutes les questions auxquelles peuvent être confrontés des adolescents : qu'est-ce que l'amour, comment faire pour qu'il ne soit pas à sens unique, pourquoi est-on si dépendant des autres ? Difficile de trouver toutes ces réponses, d'autant plus face à des personnages aussi complexes que Thomas, Juli ou même Oscar.

    Pas banal non plus au niveau des dessins, forcément bien différents de ceux d'aujourd'hui. Les personnages sont androgynes, ont des traits féminins assez prononcés ; leurs yeux sont également très expressifs. Mais surtout, Moto Hagio est une vraie artiste, elle agrémente ses pages d'illustrations magnifiques et tellement parlantes, je pense notamment à l'image d'Eric, paré comme un ange et transpercé de flèches, retranscrivant son extrême douleur face à une terrible nouvelle.

    Au final, on pourrait apparenter ce manga à ce qu'est un film d'auteur dans le cinéma : une oeuvre pas forcément grand public car très subtile, pas forcément joyeuse (bien que les scènes de bagarre soient assez drôles) mais qui bouleverse et donne à réfléchir. Bref, Le Coeur de Thomas est une oeuvre majeure du Boy's Love et même plus généralement du manga !

    Note : 9.5/10, un chef-d'oeuvre bouleversant


    1 commentaire
  • Core Scramble

    Résumé : l’histoire se déroule dans un monde menacé par des halls, sortes de portails dimensionnels générant des bugs, détruisant tout sur leur passage. Chae-Eon fait partie du Clarus Orbis, une des organisations chargées de combattre ces virus extra-terrestres ; il fait partie de l’unité 4, dirigée par l’odieux et irresponsable Ga Yun qui, malgré son caractère et la façon dont il le maltraite, fascine Chae-Eon qui ne le quitterait pour rien au monde. Mais lors d’une mission, un autre homme va venir troubler le jeune agent, un dénommé Mun Hu, charmant et charmeur, admiratif de sa façon de combattre ; ce que ne sait pas Chae Eon, c’est que Mun Hu est un Core Hunter, qui capture la puissance magique des halls, s’opposant ainsi au Clarus Orbis qui a pour mission de les détruire. Ce couple façon Roméo et Juliette va-t-il pouvoir écrire son histoire ? Ga Yun va-t-il y mettre son grain... de sel ?<o:p></o:p>

    Avis : un peu de douceur dans un monde de brutes, voilà comment on pourrait résumer cette série de Jun Euho ; rares sont les titres Boy’s Love faisant la part belle à l’action voire à la science-fiction, et Core Scramble y arrive à merveille !<o:p></o:p>

    Les premiers chapitres, il faut l’avouer, peuvent paraître assez décourageants, tant l’univers de la série est ultra complexe ; mais bien vite, on saisit dans quel monde on est, ce qui le menace et ceux qui le protègent. On a donc des halls, sortes de passages entre plusieurs mondes, qui génèrent des bugs, sortes d’entités extraterrestres destructrices ; ces halls génèrent aussi du Core, une énergie puissante qui se vend à prix d’or. Alors que le Clarus Orbis cherche à effacer les halls pour protéger la population, les Core Hunters cherchent à tout prix à en générer pour récupérer l’énergie magique de ceux-ci. Amateurs de science-fiction, voilà un univers qui vous plaira !<o:p></o:p>

    Côté personnages, nous avons Chae-Eon, jeune agent doué du Clarus Orbis, sous les ordres de Ga Yun, un master de niveau 8 je-m’en-foutiste et tyran, dont Chae-Eon est en quelque sorte admiratif, du fait de ses pouvoirs extraordinaires, qu’il a découverts dès son adolescence. Depuis, il ne veut plus le quitter malgré les appels du pied du gentil et fêtard chef Lee, dirigeant l’unité 2. Chae-Eon va rencontrer, par hasard (du moins c’est ce qu’il pense) Mun-Hu, jeune chef charismatique des Chouettes Noires, organisation de Core Hunters, qui ne va pas le laisser indifférent, à sa plus grande surprise, lui qui n’a jamais été attiré par un garçon. Ils vont se revoir plusieurs autres fois, jusqu’à s’embrasser, l’attraction entre les deux étant plus forte que leur sexe. Mais Ga Yun, pas vraiment intentionnellement va venir chasser sur les plates-bandes de Mun-Hu. Amateurs de Boy’s Love, vous êtes servis !<o:p></o:p>

    Malgré des dessins pas toujours parfaits, on a donc ici une série atypique avec un univers, d’abord complexe mais vite accrocheur une fois qu’on l’a saisi, au travers duquel on suit une sorte de Roméo et Juliette des temps modernes, en version Boy’s Love et guerriers virils. Une série qui fera fondre les Yaoistes fans de SF mais qui pourra aussi intéresser les Yaoistes fans de romance.

    Note : 8.5/10, un manhwa plein d'action et de romance à 3

    <o:p></o:p>


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique